Motival s’appuie sur OKP4 pour valoriser les data des coops et négoces

La start-up OKP4 a annoncé jeudi 24 juin avoir signé un contrat-cadre avec Motival, afin de permettre au réseau de consultants d’aller plus loin dans le conseil et la formation des coopératives et négoces, dans le but d’améliorer le pilotage des équipes à partir des données commerciales.

Spécialisée dans la valorisation de la donnée agricole, la start-up française OKP4, créée en 2018, franchit un pas supplémentaire dans son    développement en s’adressant désormais aux coopératives et négoces par l’intermédiaire du Réseau Motival. Les deux entités ont en effet signé un contrat-cadre afin d’« allier nos domaines d’expertises au sein d’une infrastructure innovante et souple pour tirer le meilleur parti des données », selon Emmanuel Aldeguer, président d’OKP4.

« Les datas de nos clients sont progressivement devenues indispensables pour enrichir et renforcer l’expertise de nos consultants, ajoute Benjamin Viguier, cogérant chez Réseau Motival. Jusqu’ici, elles restaient cloisonnées et n’étaient pas toujours interopérables. La mutualisation globale proposée par OKP4 nous permet d’aller plus loin dans le conseil et la formation de nos clients. »

Des indicateurs pour la réalisation de plans commerciaux

Avec la plateforme d’OKP4, Motival est en mesure « de gérer de grandes quantités de données, d’automatiser les processus, de compléter et d’enrichir les données de ses clients et d’en tirer des connaissances précises et objectives sous la forme d’indicateurs pour la réalisation de plans commerciaux stratégiques. » Ces données “augmentées” pourront d’ailleurs être réintégrées dans les systèmes d’information des coopératives et négoces.

« C’est un premier pas vers la construction d’écosystèmes plus larges et plus vastes, comme à l’échelle d’une filière, qui permettent la création de nouvelles chaînes de valeurs autour de la donnée, avec par exemple une rémunération des contributeurs », souligne OKP4, qui promet une première version de sa plateforme en mode écosystème privé pour la fin 2021.

 Renaud Fourreaux